Ma salle de bains Zéro Déchet & Cruelty Free

Je me suis intéressée au zéro déchet puis au minimalisme en 2015 à 23 ans… mais avant ça j’en étais ou?

Quand j’avais environ 10 ans je me baladais vers Opéra avec ma mère quand j’ai vu le premier stand de la PETA qui montrait des photos d’animaux testés à des fins cosmétologiques. Petit choc visuel et pleins de questions en tête…

J’ai continué ma vie pendant 1 ou 2 ans sans changer mon quotidien. Mais paf… second stand PETA ou cette fois-ci j’ai reçu un petit prospectus avec la liste des magasins qui ne testent pas sur les animaux car oui ce n’était pas obligatoire de tester !!

Grosse prise de conscience et je n’ai donc acheté que chez les deux pionniers de l’éthique en consommation de masse l’Occitane et The Body Shop pendant longgggtemps avec des petites rechutes chez Yves Rocher…

Vers mes 20 ans que j’ai appris l’importance d’éviter le silicone dans les shampoings et après quelques recherches j’ai pris connaissance de LUSH et leurs shampoings solides (qui dit solide dit moins de conservateurs et substances chimiques car le solide contrairement au liquide pourri moins facilement) Par la suite j’ai appris que leurs compositions n’étaient pas 100% clean donc je suis passée à la slow-cosmétiques. Cependant il m’arrive d’y retourner et c’est grâce à cette marque que je suis passée au zéro déchet et au sans silicone. Je conseille à tout débutant au naturel de ne pas se priver de LUSH si il le veut car ce n’est pas parce que cette marque utilise du sulfate (et du paraben dans leurs produits liquides) que tout chez eux est à bannir.

Et c’est avec LUSH que je suis passée progressivement au zéro déchet/sans plastique mais dans ma tête de petite fille de 10 ans c’était tout d’abord les tests monstrueux et inutiles sur les animaux qui m’ont posé problème et qui me pose toujours problème car je n’utilise toujours QUE des marques qui ne testent pas.

Pour moi utiliser des produits fabriqués à partir de la souffrance

ne peut que nous rendre mauvais.

Je me pose encore des questions éthiques sur les testes sur les animaux à but pharmaceutique… est-ce vraiment obligé ?

En tout cas pour le maquillage mon avis est très tranché.

The Body Shop a lancé une campagne internationale, dans le but de mettre définitivement fin aux tests sur les animaux dans le milieu cosmétique d’ici à 2020. Si jamais cette pétition vous intéresse vous pouvez la signer juste ici.

Si vous voulez un article hyper complet car mon blog est constitué de posts court; je vous invite à lire cet article beaucoup plus complet.

Aujourd’hui je ne fais confiance qu’à deux labels pour tout ce que j’ai dans ma salle de bain : Slow Cosmétique et Nature & Progrès. Non seulement ils ne testent pas sur les animaux mais les compositions sont naturelles et non pétrochimique. TOP TOP TOP

Voilà plusieurs sites internet multi-marques de confiance :

https://www.slow-cosmetique.com/

http://beautebienetre.fr/

https://www.mademoiselle-bio.com/

https://www.maplanetebeaute.fr/

N’hésitez pas à mettre un cœur si vous avez trouvé l’articles intéressant 🙂

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :