Design Thinking & UX Design

L’expérience utilisateur (UX) est une notion très vaste qui peut s’appliquer à de nombreux domaines et produits. Nous pouvons donc améliorer l’expérience de l’utilisation d’un produit, d’un service ou d’une interface. Je vais vous parler aujourd’hui de l’UX design le plus connu, celui de l’interface digitale.

«  L’expérience utilisateur, c’est votre façon de percevoir le monde, de percevoir la vie,

de percevoir un service ou une application « 

– Donald Norman

Ainsi l’UX design, lorsqu’il est rattaché au domaine de la création d’interface, est la méthodologie de conception permettant d’offrir aux utilisateurs la meilleure expérience possible face à une IHM*.

Pour y parvenir, l’humain doit être mis au centre de la réflexion. Il s’agit d’étudier de manière approfondie les personnes qui vont devoir interagir avec l’interface, leurs habitudes, leurs décisions, leurs motivations, leurs comportements, leur environnement de travail… Le but étant également de les faire participer activement à la conception de l’outil, on peut parler de co-conception ou de conception participative.

 C’est de cette façon que le produit final pourra être au plus proche des besoins des utilisateurs. L’UX design favorise également une meilleure adoption.

*Interface Homme/Machine

Pour schématiser

L’illustration ci-contre met en avant les 5 paliers nécessaires à la conception d’interface selon Jesse James Garrett.

On y retrouve :

  1. La Stratégie servant à définir les besoins de l’utilisateur et les objectifs

  2. Le Scope soit la définition du périmètre et des spécifications fonctionnelles

  3. La Structure, c’est-à-dire la navigation, l’enchainement des écrans et l’architecture de l’information

  4. Le Squelette qui correspond à l’ergonomie globale

  5. La Surface ou le traitement graphique des éléments de l’interface

Les paliers sont interdépendants car toute décision prise est la conséquence logique de décisions prises en amont. C’est pourquoi il est très important de mettre en place un processus de validation clair à la fin de chacune de ces phases.

«  Un bon designer peut créer un design qui tienne compte de toutes les contraintes

tout en offrant une expérience élégante et satisfaisante à l’utilisateur.

Un grand designer peut aller au-delà et créer un design qui montre

que certaines de ces contraintes n’étaient pas vraiment présentes au départ « 

– Jesse James Garrett

Les étapes clés de la méthodologie UX

Toutes les étapes qui vont être décrites ici aboutissent à des livrables tangibles réalisés à partir de méthodes, d’ateliers et d’outils qui peuvent parfois varier. Le cheminement suivant n’est donc pas exhaustif mais permet d’avoir une bonne vision d’ensemble des actions à mettre en place dans le cadre d’une démarche UX.

Le Recueil

Cette étape consiste à faire de l’observation pure. On parle alors d’enquête terrain. Il est possible de mener plusieurs types d’actions, comme des interviews individuelles, des « Focus Group », des questionnaires… le but étant d’aller à la rencontre des utilisateurs finaux afin de recueillir leurs besoins.
Livrables associés : Rapport d’enquête terrain + Synthèse de questionnaire + Personae + Experience Map (Chemin globale de l’utilisateur)

La structure de l’information

Il s’agit ici de définir l’arborescence du produit, de créer la structure globale des pages qui le compose et de lister l’ensemble des fonctionnalités utiles. Pour se faire, il est possible de réaliser des ateliers de co-conceptions avec tri de cartes et pour un travail plus macro de la co-conception grâce à la méthode de l’OOUX (UX orienté objet).

Il est également important d’avoir une bonne idée du contenu rédactionnel avant de réfléchir à l’ergonomie du livrable final. Le concept du « Content first » est clairement applicable dans une démarche UX de qualité.
Livrables associés : Liste des fonctionnalités + Contenu des webparts + Rédactionnel + Arborescence

La Conception

On entre à partir de ce moment dans une dynamique de production. Plusieurs pages de l’interface vont être alors créées sous forme de wireframes. En fonction des actions principales à réaliser par l’utilisateur, différents parcours vont être matérialisés dans un prototype.
Livrables associés : Zoning papier + Wireframes ergonomique + Prototype

L’Evaluation

Une fois le prototype terminé, il faudra alors le faire tester par un panel constitué d’utilisateurs finaux. C’est tout un processus de travail itératif qui doit s’installer, et ce, jusqu’à ce que le livrable permette la meilleure expérience utilisateur possible.
Livrables associés : Rapports de tests + Verbatim

L’UI design

C’est à ce moment là qu’intervient la direction artistique. La forme se met alors au service du fond. Le graphisme va venir assoir le travail de recherche et d’ergonomie et donner à l’ensemble un aspect cohérent et attractif.
C’est la dernière touche avant d’atteindre la satisfaction utilisateur qui est relative au plaisir de l’expérience de l’usage.
Livrables associés : Charte graphique + Maquettes graphiques

Si l’UI design fait partie intégrante de la méthode UX, l’expertise de l’UI designer est souvent dissociée de l’expertise de l’UX designer. Mais si ces deux rôles sont endossés par plusieurs personnes différentes, la communication doit être des plus fines afin que les choix de conceptions initiaux soient respectés et ainsi permettre à la phase de création graphique d’amener de la profondeur et de créer l’émotion.

Pour aller plus loin : Blog Usabilis, Ux design & ergonomie des interfaces, The design of the future things, The design of everyday things

Cet article fait parti de la section co-blogging mettant en avant les articles d’autres bloggers.

N’hésitez pas à découvrir un peu plus l’univers de l’auteure UX designer : Anaïs Viginier.

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :