Le parcours de Fanny pour ouvrir un Day by Day à Tours

Fanny est une jeune entrepreneure française de Tours qui s’est lancée dans le zéro déchet en 2014 avec une chaîne YouTube retraçant son changement de vie “Fanny – réduire ses déchets”. Elle a décidé de se lancer dans l’entrepreneuriat à 22 ans en ouvrant une franchise d’épicerie en vrac Day by Day à Tours. C’est la plus jeune franchisée de Day by Day ! La boutique a ouvert ses portes en septembre 2016 ; c’est ici et aujourd’hui en janvier 2020 qu’elle revient sur son parcours.

Voilà son interview avec les trois phases habituelles du blog : Pourquoi ? Comment ? Quoi ?

POURQUOI ?

Pourquoi ce secteur d’activité ? 

“A partir de 2014 j’ai cherché à changer mes habitudes de consommation mais il n’y avait pas de magasin vrac, j’ai donc décidé d’en ouvrir un dans ma chère ville de Tours pour pouvoir permettre à tous d’accéder à ce nouveau mode de consommation. Aujourd’hui, le vrac est de plus en plus répandu tout comme le zéro déchet et je suis heureuse d’aider les gens dans leur changement de consommation”

Pourquoi Day by Day ? 

“J’ai choisi d’installer une franchise de Day by Day car une équipe de 10 personnes accompagne les entrepreneurs dans le choix de l’emplacement et sur le business plan. Ils nous aident aussi pour l’implantation du magasin et proposent un catalogue de plus de 800 produits sélectionnés avec soin. Ils sont toujours à l’écoute pour répondre à mes questions. Day by Day s’implante au fur et à mesure dans toute la France, c’est une enseigne sûre et de qualité. ”

Pourquoi à ce moment-là ? 

“J’ai décidé de lancer ma franchise à Tours à ce moment-là car j’étais jeune, sans enfant, sans emprunt sur le dos. Le seul risque existant était pour moi et j’ai pris ce risque ! Je ne regrette absolument pas cette aventure. J’ai pu rencontrer beaucoup de personnes, j’ai eu de belles discussions et de beaux apprentissages.”

COMMENT ?

Quel est ton parcours de A à Z ?

“Après le collège, j’ai fait une seconde générale et j’ai très vite voulu une indépendance financière. Je me suis donc tourné vers un apprentissage pour gagner ma vie et être totalement indépendante du haut de mes 15 ans. J’ai d’abord travaillé dans une entreprise de création et réparation de bijoux, qui était un secteur très bouché. J’ai ensuite bifurqué vers la vente où j’ai fait également 4 années d’apprentissage dans deux bijouteries différentes. Un jour je suis tombée sur Day by Day et plutôt que de continuer mes études en alternance, je me suis lancée !”

Quelles ont été tes frayeurs ? 

“J’ai eu peur que ce concept n’intéresse qu’une minorité de personnes et qu’il n’y ait pas assez de clients. A ce moment-là, le vrac n’était pas encore aussi connu et répandu qu’aujourd’hui”

Quel a été ton écosystème et les gens qui t’ont aidée ?

“La franchise a été d’une grande aide car c’est une entreprise humaine créée par de vraies belles personnes et qui a une super équipe très impliquée. De plus, je suis entourée d’un super comptable qui a été de très bon conseil même s’il était très sceptique sur le concept et la rentabilité de l’entreprise au début. Et ma famille m’a évidemment soutenue. D’ailleurs si j’ai un conseil à donner aux futurs entrepreneurs c’est qu’il faut être soutenu par ses proches car il y a tellement d’obstacles pour créer son entreprise… On peut très vite baisser les bras. Mais avec cet écosystème d’entraide et d’optimisme, on arrive plus facilement à voir le verre à moitié plein.”

QUOI ?

Quels ont été les résultats ? Au bout de combien de temps ?

“Je suis très contente car depuis 1 an et demi j’arrive à me verser un salaire et j’ai pu embaucher une salariée 20 h par semaine. C’est une grande fierté ! Mon plus gros succès c’est de voir de plus en plus de gens changer leurs mode de consommation en venant à l’épicerie.”

Quel sont tes regrets ?

“Les seuls regrets que je peux avoir c’est de ne pas avoir poursuivi un peu mes études pour avec des connaissances plus poussées en comptabilité et en management. Mais finalement on apprend aussi sur le tas avec l’expérience.” 

tu peux retrouver Fanny dans son épicerie vrac à Tours au 109, rue des halles; sur Instagram et sur Facebook.

J’espère que tu as aimé cet article de la catégorie entrepreneuriat comme celui de l’interview de “The trust society” ou du parcours de Marie-Emilie pour ouvrir Elle emballe. N’hésites pas à partager l’article autour de toi.  Tu peux enregistrer cet article dans Pinterest pour ne pas le perdre.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :