Mes 4 découvertes spirituelles

Depuis un an environ je m’initie à la spiritualité intérieure en plus de mon développement personnel. Pour moi la spiritualité intérieure n’a rien à voir avec la religion mais elle n’est pas incompatible pour les croyants. Je souhaite tout d’abord vous donner ma définition de la spiritualité et sa différence avec le développement personnel.

Définition Larousse : Qualité de ce qui est esprit, de ce qui est dégagé de toute matérialité : La spiritualité de l’âme, de la poésie. Ce qui concerne la doctrine ou la vie centrée sur Dieu et les choses spirituelles.

Ma définition : Croire en moi-même et enlever les schémas inconscients négatifs qui m’empêche d’accéder à mon plein bonheur. La vie nous donne que du positif et c’est notre façon de voir les choses qui nous limite.

La différence avec le développement personnel pour moi : La spiritualité permet de renforcer notre esprit, elle nous fait développer notre intuition, nous aligne avec nos envies profondes, nous apprends à faire des choix par amour qui nous ressemble réellement et non pas par peur. Quelqu’un de déconnecté de son esprit car ne pratiquant pas de spiritualité intérieure est agité intérieurement, doute, culpabilise, ne sait pas faire des choix, constamment insatisfait, contrôle tout… Le développement personnel permet d’affirmer ses compétences, de mieux se connaître soi, de développer sa personnalité positivement ou d’améliorer son quotidien de vie. Quelqu’un qui ne pratique pas son développement personnel n’a pas confiance en soi et ses capacités, ne sait pas quoi faire dans sa vie, peut avoir des problème d’estime de soi, gère mal son quotidien, est stressé, n’est pas cohérents entre ses mots et ses actions… Les deux sont liés et complémentaires.

La spiritualité : on travaille sur l’inconscient

Le développement personnel : on travaille sur le conscient

Pourquoi je veux développer ma spiritualité ?

La spiritualité m’a permise d’être plus honnête avec moi-même, de lâcher prise en arrêtant de tout forcer et contrôler lorsque ça ne fonctionne pas. Mes choix sont plus évident à faire maintenant car je sais instinctivement ce qui est le mieux pour moi. Je suis tout simplement plus connecté à moi-même. 

A lire aussi : carnet de développement personnel

Voici les 10 découvertes qui m’ont aidé à comprendre et initier ma spiritualité intérieure.

1/ La découverte de l’ego

Notre cerveau est composé de deux parties : le conscient et l’inconscient / le mental et l’intuition / la raison et le coeur.

Malheureusement avec notre société actuelle le premier est plus valorisé que le second et nous refoulons donc souvent nos désirs réels en faisant des choix intellectuels et logiques déconnectés de notre vraie personne. 

Lorsque le mental va trop loin et fait mille scénarios c’est qu’il se transforme en égo. L’égo c’est la peur. Exemple : dans un bar quelqu’un vient te draguer. Ta première intuition te dit qu’il ne te plaît pas. Tu refuses gentiment son offre en suivant ton coeur. Cette personne va donc draguer quelqu’un d’autre et là ton mental tombe dans l’égo (la peur de l’abandon). Tu retournes lui parler (par ego) alors que tu pourrais prendre ce temps pour attendre et parler à quelqu’un que ton intuition reconnaîtra.

Nous devons apprendre à utiliser ces deux parties de notre cerveau à 50%/50% : 

  • être que dans la raison nous pousse à faire des choix qui ne nous ressemblent pas, à culpabiliser et douter de nous. On est trop dans l’action et pas assez dans l’analyse et l’introspection. On est trop centré sur les autres et pas assez sur nous-même.
  • être que dans le cœur nous coupe de la vie réelle et les problèmes de la vie quotidienne comme payer un loyer. On est trop centré à nous-même et pas assez aux autres.

Exercice : donner un prénom à son égo (moi c’est Roger). Lorsque tu as besoin de faire une tâche intellectuelle, d’organiser un événement, … demandes-lui de l’aide. Lorsque tu paniques, que tu fais 1000 scénarios dans ta tête, que tu tournes en boucle : il faut le rassurer et lui dire fermement que tu n’as pas d’emprise sur ces choses et qu’il faut se concentrer sur quelque chose que tu peux réellement faire ou changer. Il faut lui dire que tu ne seras ni rejeté, ni abandonné, ni humilier et que le plus important c’est d’être bien avec soi-même et de se calmer dans cette tempête mentale.

2/ La découverte du contrôle

Généralement tu veux contrôler quand tu doutes de toi et que tu ne t’écoutes pas intérieurement. Tu as donc un réel besoin de sécurité et tout contrôler autour de toi est la seule solution que tu vois. Plus on essaye de contrôler notre vie, moins on apprécie ce que l’on a déjà (on tombe dans l’insatisfaction permanente). Plus on veut imposer notre façon efficace de faire moins on fait de place à notre entourage. Plus on prévoit notre futur au quart d’heure près moins on laisse à la vie l’opportunité de nous faire des surprises.

J’essaye de moins contrôler mon quotidien. Je profite aujourd’hui et on verra demain (sauf pour les gros trucs à prévoir). Ce changement d’état d’esprit m’a enlevé un poids monumental sur les épaules. Je fais toujours de mon mieux, je ne me tourne pas souvent les pouces et si ça ne fonctionne pas malgré mes efforts j’arrête de m’entêter dans le contrôle et j’apprends à laisser tomber malgré tous mes efforts. Je fais confiance en l’univers pour ce qui est bon ou pas pour moi. Le fait de faire enfin confiance en la vie/ l’univers et moi-même pour naturellement m’amener ce qui sera mieux pour moi m’a enlevé une énorme pression, de responsabilité et le contrôle qui va avec. 

Le contrôle signifie que tu as du mal a apprécier le moment présent “je serais heureux quand j’aurais accomplis …”. Malheureusement pour toi le bonheur repose essentiellement sur la gratitude, l’amour et les petits signes de la vie de MAINTENANT et non de demain. Si tu n’apprécies pas ta vie maintenant tu ne apprécieras pas non plus quand tu auras accompli ton but car alors tu auras un nouveau but. 

Exercice : concentrer ton attention sur aujourd’hui avec un journal de gratitude. Remercie la vie de 3 choses d’hier ou d’aujourd’hui. Personnellement je n’ai pas utilisé de journal écrit mais j’ai créé un groupe whatsapp de gratitude avec 10 personnes (un mix de mes abonnés instagram et de mes amies). Ce groupe nous permet d’être un peu plus régulières et de nous motiver les unes les autres avec nos gratitudes simples.

3/ La découverte de l’univers 

Je ne suis pas croyante à proprement parler. Je ne crois pas en un dieu et je ne m’associe pas à une religion en particulière. Mais je crois en l’univers (ou la vie). Pour moi c’est tout simplement croire en une force bienveillante qui nous amène en temps et en heure ce dont on a besoin. Je remarque souvent que lorsque je veux quelques chose et que je force les événements car je tombe dans le contrôle rien ne se passe, c’est frustrant. Je décide alors de lâcher-prise (lire l’article) et de me dire que je verrais bien ce que la vie m’apportera. Et une fois prête et calme il m’arrive quelque chose d’encore mieux. La vie est bien faite et que chaque chose arrive pour une raison. Je crois d’ailleurs de plus en plus aux synchronicités communément appelées “coïncidences” ou “oh ! c’est fou le monde est petit”.

L’univers est régie par des lois que je t’ai listé dans l’article les 14 lois de l’univers. La loi qui m’a le plus fait réfléchir est celle de la vibration que je te laisse aller découvrir.

Exercice : J’essaye d’observer les choix qui viennent à moi. Je travaille avec passion, je suis dans l’action et le plaisir sans forcément vouloir quelque chose en particulier mais mon simple bonheur. En faisant de mon mieux, je demande à l’univers par la pensée ou à l’écrit de me donner ce qui est le mieux pour moi (l’école/le travail/le conjoint/la vie/…) qui me correspond le plus. Si on veut quelque chose en particulier qui n’arrive jamais c’est que ce n’est peut-être pas fait pour nous et j’ouvre les yeux sur toutes les propositions et les cadeaux que l’univers m’envoie en parallèle. Tout petits gestes comptes et sont à prendre comme des cadeaux (lien avec l’exercice de gratitude).

4/ La découverte de l’intuition

Comme nous l’avons vu plus haut, l’intuition est associée à l’inconscient et aux choix de coeur, notre guide intérieur. Je suis d’ailleurs en train de me dire qu’il faudrait lui donner un prénom à cette intuition afin de la personnifier comme Roger et lui donner toute l’attention qu’elle mérite. Léonore c’est pas mal non ? Les aventures de Roger et Léonore ! Chaque personne peut avoir accès à cette sagesse et à cette connaissance illimitée de soi-même. Mais, faire confiance à son intuition demande clarté et courage. L’intuition est un savoir qui ne passe pas par le filtre du mental. C’est quelque chose que l’on ressent, que l’on sait d’instinct. C’est un ressenti qui nous averti ou nous indique une solution plutôt qu’une autre. Savoir intuitivement quelque chose n’est bien sûr, pas rationnel, mais s’avère pourtant souvent beaucoup plus juste, plus vrai. Suivre son intuition, nous amène toujours vers le bon choix.

Il faut donc apprendre à dicosier Roger de Léonore, le mental de l’intuition. Comprendre ce qui se passe en toi, être attentif à tes émotions, à ton corps, et à tes ressentis. Et surtout être parfaitement honnête avec toi-même sont des conditions favorables au développement de l’intuition. L’intuition sert avant tout à faire des choix qui vous correspondent parfaitement. Voilà quelques manifestations possibles de votre intuition :

  • Des sensations physiques agréables ou désagréables : maux de ventre, envie de vomir, mal à la tête, malaise ou bien picotements, chaleur, frissons…
  • Une émotion soudaine et inexplicable : une grande joie, une excitation, une peur, une angoisse…
  • Une idée, une inspiration qui vient d’on ne sait où…
  • Un pressentiment
  • Une vision, un rêve
  • Des synchronicités : réponses à vos questions par des vecteurs extérieurs : télé, livre, un mot entendu, un signe, etc.

Exercice : Rendre son intuition plus fine et plus présente est possible. Il suffit de l’écouter et de la suivre le plus souvent possible. C’est comme un muscle : plus on l’entraîne et on s’en sert, plus elle se développe. Si tu n’écoutes pas ton intuition, elle va devenir de plus en plus petite et tu auras du mal à la suivre. Je te conseille donc de faire comme moi et de lui donner un prénom afin de lui donner toute son importance. Quand tu reçois des informations de ton intuition, ne les juges pas et n’essayes pas de les comprendre. Laisse-toi envahir par cette sensation et accepte-la. Etre à l’écoute de ton corps et de tes 5 sens pour écouter les messages de Léonore peut aussi aider.

Conclusion :

J’espère que ces 4 découvertes (l’égo, le contrôle, l’univers et l’intuition) qui m’ont amené a une spiritualité qui m’est propre (et pas tant que ça car on est beaucoup à être arrivé à la même conclusion) t’aideront également à trouver la tienne.

Les étapes qui m’ont amené à ma spiritualité intérieure sont :

  1. Ouverture d’esprit
  2. Confiance en soi
  3. Etre à l’écoute de soi
  4. Lâcher-prise
  5. Non-jugement

On a le droit d’y croire ou pas mais je voulais te partager mon point de vue sur ces découvertes qui m’aident grandement à y voir plus clair dans mon quotidien. La spiritualité permet d’aller encore un peut plus loin que le socle du développement personnel afin de nous porter vers une sérénité intérieure. Et toi là spiritualité tu en penses quoi ?