Découverte du Feldenkrais

« Le mouvement c’est la vie … Améliorer le mouvement c’est améliorer la vie. »

M Feldenkrais

La méthode porte le nom de son inventeur d’origine russe Moshe Feldenkrais, (1904-1980). Homme assez exceptionnel, docteur en physique nucléaire, collègue des Joliot Curie, et sportif de haut niveau. Il se passionnera pour les arts martiaux et introduira le judo en France.

Amoureux du sport, il se blesse gravement au genou, les chirurgiens lui prédisent un usage de ses jambes assez incertain. Il ne se satisfait pas de ces diagnostiques et entreprend un long chemin d’introspection et de recherche sur lui-même.

En plus de son parcours d’ingénieur et de sa philosophie orientale du mouvement, il investiguera par la force des choses ce que l’on appelle aujourd’hui les neurosciences.

Ses intuitions, développées pendant de nombreuses années en créant sa méthode d’apprentissage par le mouvement, sont aujourd’hui validées scientifiquement par l’imagerie médicale sur le cerveau et les récentes découverte sur la plasticité cérébrale.

Il élabore sa méthode autour d’un questionnement vaste sur le mouvement, l’apprentissage, notre adaptation à l’environnement et la santé.

Pourquoi utiliser l’expérience par le mouvement ?

C’est une pratique corporelle douce qui développe l’intelligence corporelle et la conscience du geste, par l’exploration du geste .

Cette méthode fait partie d’un corpus plus vaste de pratiques pédagogiques par le mouvement : l’éducation somatique.

Le Feldenkrais questionne notre manière d’appréhender le mouvement -le comment- et nous apprend à rechercher l’attention à soi, le confort et le plaisir d’un geste. On apprend la lenteur, le ressenti, une certaine forme de méditation par le mouvement, où corps et esprit s’harmonise et font qu’un.

On apprend ainsi à développer notre autonomie et capacité à faire en conscience et permettre la « durabilité » d’une action. L’apprentissage est sensori-moteur, il se fait par l’exploration et le ressenti du mouvement. Particulièrement utile lorsque vous avez des douleurs musculaires ou articulaires. Elle est également très adaptée aux personnes qui souhaitent se découvrir par le mouvement.

Comment cette pratique fonctionne ?

Le plus souvent vous êtes allongés sur un tapis de sol, vêtu confortablement et les yeux sont clos ou mi-clos pour favoriser le ressenti intérieur. Vous suivez la voix du praticien qui guide vos mouvements.

Il n’y a pas de niveau de résultat, de performance à atteindre, le geste est réalisé pour soi pour ressentir l’expérience et explorer les différentes manières de faire, en conscience.

Voici quelques bons ingrédients d’une séance Feldenkrais :

· Du mouvement doux, sans effort musculaire

· De l’attention à soi, au geste, au ressenti

· De la lenteur, pour découvrir de nouveaux chemins en toute sécurité

· Des variations et de la surprise pour créer un défi propice à l’apprentissage

L’exploration Au Cours du Mouvement est le maître mot, de cette expérience chacun pourra garder une trace dans ses gestes et postures quotidiennes.

C’est un « apprentissage » dont les effets s’observent en termes de mieux-être.

1 séance = 1 leçon

Quels sont les bénéfices ?

Confort articulaire et musculaire

La prise de conscience de vos mouvements vous permet de vivre et bouger plus simplement.

Vous vous autorisez d’arrêter de « tenir » et vous permettez à votre squelette de bouger en utilisant les appuis naturels, la gravité, dans la direction de ce que vous recherchez à faire.

Vous n’avez pas à travailler dur ! Vous apprenez à vos muscles de faire juste le nécessaire.

Bien-être psychique

L’approche douce et relativement lente du mouvement, vous aide à réaliser ce à quoi votre corps est destiné. Cela vous donne la capacité de recevoir de la douceur, d’en donner, cela permet d’améliorer votre image de vous-même, votre optimisme.

Diminution de la médication anti-douleur.

Quand vous apprenez à changer vos habitudes de mouvement, vous vous libérez des habitudes dites insidieuses, celles que vous réalisez machinalement mais qui vous blessent. En revanche découvrir d’autres manières d’effectuer un geste, ressentir le plaisir au cours du mouvement, vous permet de mettre en place d’autres habitudes, plus vertueuses, celles qui vous font du bien, et même développent votre potentiel de mobilité.

Vous soulagez la douleur pendant la séance et apprenez à votre corps de bouger, et sans vous faire mal. Vous dépassez vos limites dans le confort.

Vitalité en hausse

Des lors que vous êtes conscient et dans le plaisir de vos gestes, vous développez un sens de vous-même qui s’affine et se renforce. Vous pensez plus large, vous êtes plus créatif, vous avez plus d’aspirations, votre potentiel se déploie.

Vous pourrez vous surprendre de (re)trouver des activités que vous aviez banni par découragement, par douleur. Curieusement vous vous sentez plus jeune. En apprennent à faire moins cela vous permet de faire mieux, plus juste. Et votre vitalité s’en ressent.

Pour pratiquer…

Le Feldenkrais est une pratique corporelle douce, relativement méconnue du grand public en France. Pourtant les séances sont adaptées à tous les publics, quelques soient leur âge ou leur condition physique et elle fait ses preuves depuis les années 50s et dans le monde entier.

En séance individuelle ou collective avec Claire. Retrouvez toutes les informations sur son site « au cours du mouvement ».

Claire Evrard Marty

Praticienne en pédagogie du mouvement,

Apprentissage sensorimoteur, certifiée de la méthode Feldenkrais

Formée initialement en économie de l’environnement et développement durable, elle sera consultante quelques années. Puis la maternité sera un révélateur et initiera sa reconversion professionnelle. Les grossesses, notamment gémellaire, lui impose un autre rythme. Elle a 4 enfants, et doit apprendre à se poser, dans son corps, à le sentir.

Elle devient mère et laisse vivre la femme qu’elle est grâce à ces prise de conscience, découverte par l’exploration du mouvement .

Elle se construit ainsi un parcours pluridisciplinaire intégrant : la connaissance de soi, la relation à l’autre, le massage, soin, la pédagogie et les arts du mouvement (danse, théâtre, chant). Elle se passionne pour les disciplines somatiques et s’émerveille de la capacité d’adaptation, la créativité de l’être humain.

Aujourd’hui Claire nous transmet cet apprentissage.

Elle propose des ateliers collectifs ou séances individuelle. Elle lui permet d’accompagner des personnes en situation de handicap, des enfants, des adultes bien portants et ou avec douleurs.

Chacun soucieux d’un apprentissage à se sentir mieux, plus mobile et plus en lien avec soi et avec l’environnement .

Toutes les informations sur son site www. au-cours-du-mouvement.com

Cet article a été co-écrit avec Claire Evrard Marty. N’hésitez pas à le partager si vous l’avez apprécié.